Accès à l’information en période de crise dans les zones anglophones au Cameroun

Visant d’entrée de jeux à apporter une réponse à la fois structurelle, technique et humaine aux problèmes liés à l’accès à l’information dans les deux régions anglophones au plus fort de la crise, le projet d’accès à l’information en période de crise dans les zones anglophones au Cameroun avait pour ambition la mise en place d’un mécanisme qui inclus les acteurs multisectoriels à savoir : les médias locaux, nationaux et internationaux, les organisations de la société civile locale et internationale et les administrations locales et nationales de premiers plans qui sont des producteurs ou/et utilisateurs des informations. Ceci dans le but de permettre à l’opinion de s’informer au jour le jour sur les faits qui ont cours des zones en crise au Cameroun.

L’équipe mobilisée sur le terrain pour sa mise en œuvre était constituée notamment de 15 journalistes dotées des connaissances affutées pour lutter contre les fake-News et assurer par la même occasion la production articles sur des données scrupuleusement fouillées, pour avoir une vue d’ensemble de la crise anglophone. Il était question au travers ces action d’évaluer les politiques publiques en matière de résorption du conflit, la situation humanitaire et d’autres aspects de cette crise digne d’intérêt commun. Cette approche a permis à l’issu des activités de ce projet de renforcer l’indépendance des médias locaux confrontés à d’énormes difficultés des sources d’information face à une administration qui se referme sur elle-même en raison de la nature du conflit, de fiabilité de celle-ci dans un contexte où la peur est la chose la mieux partagée.

Projet financé par Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), les activités du projet se sont tenues sur une période de 12 mois allant du 20 mai 2019 au 19 mai 2020.