Eseka : Seulement 5 des 12 projets du Bip 2020 ont été réalisés à 100%

Proportion
Categories: Actualités

Selon le rapport d’évaluation des politiques publiques dans de la commune d’Eseka, réalisé par les jeunes au mois d’octobre 2020, 7 projets restants sont en cours de réalisation.

 La Construction d’un bloc de deux salles de classe pour un montant de 19 000 000 F Cfa, l’électrification du village Mandjack par Song Badjeck à 28 120 000 F Cfa, et la construction d’un dalot sur la route Mouanda-Mayemi à 50 000 000 F Cfa, sont entre autres projets du Budget d’investissement public (Bip) 2020 de la commune d’Esaka dans le département du Nyong et Kelle, Région du Centre.

Ces projets ont été recensés et évalués au mois de septembre 2020 par les « jeunes délégués », dans le cadre du projet d’« Appui à la décentralisation et à la sécurité digitale». Ces jeunes sont les bénéficiaires d’une formation sur le suivi et la participation aux politiques publiques par le digital dans leur commune, organisée par ADISI-Cameroun dans le cadre du projet d’appui à la décentralisation avec le soutien du NED.

D’après le rapport sur le suivi des politiques publiques des années 2019 et 2020 dans la commune d’Eseka qui résulte de la descente de ces jeunes sur le terrain, finalisé au mois d’octobre 2020, 5 projets sur les 12 du Bip ont été réalisés à 100%. Il s’agit de l’acquisition des équipements dans le cadre de l’éducation inclusive à l’école primaire groupe 2 Aviation, évaluée à 5 000 000 F Cfa, de l’équipement de la radio communautaire Ikou Ilong, à hauteur de 10 000 000 F Cfa, de l’appui en appareillage aux populations vulnérables à 1 500 000 F Cfa, de la construction de 8 latrines au stade municipal d’Eséka d’un montant de 4 200 000 F Cfa, et de la réhabilitation du centre de promotion de la femme et de la famille.

Construction d’un dalot sur la route Mouanda-Mayemi

Comme ceux de 2019, les projets de 2020 ont été répartis en 2 catégories à savoir les projets du Bip, et ceux sous fonds propres de la mairie, par ailleurs financés par le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom). Sur un total de 14 projets, 2 sont issus des fonds propres de la mairie, notamment le chantier de construction de 40 logements sociaux au quartier Bitoutouck pour un montant de 543.882.147 F Cfa, et la construction d’un complexe multisport situé à l’ancienne place de fête d’Eséka dont le montant n’a pas encore été fixé.

Parmi les projets arrêtés en 2020, 7 issus du Bip sont encore en cours de réalisation, tandis que les 2 sous fonds propres de la mairie n’ont pas été réalisés. Le cas de la construction du complexe multisport dont « la maturation n’est pas encore achevée, souligne le rapport, c’est juste la maquette qui a été présentée.  Le montant du projet n’est pas connu et ce dernier accuse un très grand retard dans sa réalisation. »

Il ressort du tableau récapitulatif des projets en cours de réalisation de 2019, que 2 projets des 14 existants sont encore en cours. Notamment l’aménagement de la route Nyong-Camtour-préfecture et Hôpital de District d’Eséka réalisé à 72%, et le chantier de 11 mini réseaux d’adduction d’eau à énergie solaire et un forage réalisé à 5%. Cette étude relève que le montant total des projets a été fixé à 5 672 822 144 F Cfa, contre 507 848 575F Cfa en 2019, soit une hausse de 516 4973 569 F Cfa.

Michèle EBONGUE

Related Post

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *