Rapport : Dynamiques de L’Accès A Internet Au Cameroun

Proportion
Categories: Rapports

En février 2020, selon le journal en ligne “Invest in Cameroon”, le taux de pénétration d’internet au
Cameroun est estimé à 30% “grâce à l’arrivée de 570 000 nouveaux internautes”. Ce qui a porté
à 23,62 millions de Camerounais connectés avec un smartphone et 7,87 millions d’internautes
au Cameroun sur une population estimée à 26,21 millions d’habitants selon une étude réalisée par le
cabinet Hootsuite et We are social sous le titre “digital 2020”.
Ladite étude indique également que 3 700 000 Camerounais sont actifs sur les réseaux sociaux
dont 3 500 000 sur Facebook, ce qui en fait le réseau le plus utilisé au Cameroun avec parmi les
utilisateurs, 58,8% d’hommes et 41,2% de femmes.
Cependant, cet accès n’est toujours pas facile en raison de plusieurs paramètres. Il s’agit
notamment du coût de l’accès à internet. Selon une étude de Cable, les données de 2019 et 2020
montrent que le coût de l’internet a augmenté au Cameroun. A titre d’illustration, en 2019, le coût du
Gigabit dans le classement africain était de 1,71 dollars US, le Cameroun était classé 7ème et en 2020 il
était classé 22ème avec 2,75 dollars US pour la même quantité de bande passante. En plus de ce coût qui
constitue une barrière à l’accès à l’intérêt, selon le rapport du PNUD de 2020, depuis 10 ans, le revenu
moyen des Camerounais est inférieur à un dollar par jour.
En plus de cet aspect de coût, de nombreux citoyens sont traqués par les forces de sécurité sur le
net à cause de leurs opinions. Il s’agit en l’occurrence des Camerounais de la diaspora, notamment ceux
regroupés au sein de ce qu’on appelle “Brigarde Anti-Sardinard” en abrégé BAS. En interne, plusieurs
citoyens interpellés par la police sont parfois entendus sur le contenu de leurs posts sur les réseaux
sociaux.

Téléchargez le rapport

Related Post

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *