Proportion
Categories: Actualités

Forum international de Yaoundé : La désinformation au cœur des échanges

La Capitale politique du Cameroun a accueilli pendant 2 jours à l’Institut français du Cameroun, le premier Forum international sur la désinformation sous le thème : « l’accès à l’information et la liberté d’expression à l’épreuve de la désinformation. »

Des médias et réseaux sociaux, ainsi que des médias traditionnels propagent de plus en plus de fausses nouvelles au Cameroun et partout dans le monde. Pour lutter contre ce fléau, Canal France Internationale (Cfi) en partenariat avec l’Association pour le développement intégré et la solidarité interactive (Adisi-Cameroun), décide d’organiser au Cameroun, le Forum International de Yaoundé sur la désinformation. La cérémonie inaugurale s’est tenue le lundi 13 juin 2022 à l’Institut français du Cameroun (Ifc), antenne de Yaoundé.

La capitale politique a du 13-14 juin 2022, la capitale de la lutte contre la désinformation. Une occasion pour les bénéficiaires du projet Désinfox-Afrique, les journalistes, les blogueurs, les producteurs de contenus web, les acteurs de la société civile, entre autres, d’en être de véritables ambassadeurs. Surtout que cette lutte ne peut se faire sans l’implication de tous ces producteurs et diffuseurs de l’information. Même si « au Cameroun, les médias conventionnels, notamment la télévision et la radio, n’échappent non plus à ce phénomène », souligne Paul-Joël Kamtchang, secrétaire exécutif d’Adisi-Cameroun.

Pour une meilleure contrecarre, Thierry Vallat, PDG de Cfi conseille de ne pas en produire. « Ça parait évident, mais c’est un travail quotidien », explique-t-il. Toutefois il n’est pas exclu à cette lutte, d’autres méthodes telles que la prise en compte des règles à appliquer et le développement de l’esprit critique. « Il faut agir sans cesse et partout, parce que la lutte contre la désinformation c’est comme la maladie. Il ne suffit pas de s’abstenir un soir, il faut établir des bonnes pratiques et les respecter tout le temps et partout », recommande-t-il.

Cette rencontre qui a vu la participation du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, de Médias & démocratie a pour but de contribuer à une information fiable, objective et indépendante en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest (Sénégal, Cameroun, République centrafricaine, Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire). D’où le thème : « l’accès à l’information et la liberté d’expression à l’épreuve de la désinformation. »

Michèle EBONGUE, à Yaoundé

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.